La station fonctionnelle pour le plus grand nombre

La station intégrée

En 1960, pressentant la croissance rapide de la « clientèle skieurs », l’État met en place une nouvelle politique de création de stations d’altitude aménagées par un promoteur unique, coordonnée par l’ingénieur M. Michaud : priorité au ski alpin, domaine skiable orienté au nord, maîtrise foncière, résidences construites en bordure de replats ensoleillés, parti d’urbanisme compact et fonctionnel.

Le concept de « station intégrée » s’impose, conçu comme un prototype de développement urbain calibré par l’importance du domaine skiable qui repose sur la convergence entre un promoteur (maître d’œuvre unique), une collectivité locale qui lui concède l’exclusivité de l’aménagement et les services de l’État qui contrôlent le projet. Le promoteur aménageur garantit la mise en œuvre : maîtrise foncière obtenue à l’amiable ou par expropriation, équipement et exploitation du domaine skiable, construction des résidences, commerces, hôtels et services, réalisation des réseaux et équipements collectifs, animation et publicité, gestion de l’accueil par tour-operating.

La station sans voiture

L’urbanisme rationnel concentre les constructions reliées entre elles autour des « grenouillères » et propose le principe de la station sans voiture. Les concepteurs relèvent le défi de créer des hébergements adaptés à la fois aux contraintes de l’altitude et à l’activité spécifique du ski, annonçant la recherche d’un nouvel art d’habiter la montagne. C’est le règne de l’immeuble collectif et du studio dont les dimensions évoluent avec le marché.

L’immeuble en cascade

Au principe de l’immeuble barre qui referme les perspectives vers l’amont (Plagne 2000), s’oppose l’immeuble en cascade, perpendiculaire à l’axe général de la station, qui suit la pente par des changements de niveaux successifs et préserve les vues paysagères (Arc 1600). Pour livrer plusieurs milliers de lits par saison et pallier la durée limitée des chantiers, des techniques industrielles sont développées. La démarche unique du promoteur est associée à une démarche intégrée des équipes de conception regroupant architectes et urbanistes, montagnards skieurs et animateurs, exploitants et équipementiers. Les stations intégrées sont des lieux d’expérimentation, de recherche et d’innovation. Leurs concepteurs créent en l’espace de quelques années des œuvres personnalisées.